Sports de Combat

J’ai commencé les sports de combat par la pratique du Jujitsu tout comme mon (plus) grand frère. Un peu turbulent et étourdi à l’école, j’avais cette envie de briller au travers de cette discipline en réalisant des compétitions. Malheureusement, il n’y en avait pas pour ma catégorie d’âge. Je me suis orienté vers la pratique du judo en parallèle du jujitsu. Quelques années plus tard, je me suis qualifié pour les championnats de France de Judo en Cadet et Junior. A l’issu de ces derniers, j’ai intégré le Pôle France Judo à Caen.

Je rêvais uniquement d’être champion du monde. Je m’entrainais, dormais, rêvais et mangeais pour le devenir. Un jour après mon entrainement, je rentre dans le bureau de mon professeur (José CERDENO EGIDO). Je le regarde et lui dis : « Le jour où je deviens champion du monde, je te donnerai la médaille ». Il me regarde, puis regarde le petit nounours qu’il a toujours eu avec lui dans son bureau et me dit : « Le jour où tu le deviens, je te donne ce nounours ».

En 2005, j’intègre l’équipe de France de Jujitsu. En 2007, je deviens champion du monde et offre la médaille à mon professeur qui en retour m’offre ce « nounours ».

Après plus de 10 ans au sein de l’équipe de France et de nombreuses médailles sur le plan international comme les jeux mondiaux, ce nounours reste pour moi ma plus belle médaille. Il symbolise un lien éternel entre un élève et son entraîneur. Ce dernier n’a pas seulement fait de moi un champion mais une personne qui pouvait être soi-même, capable d’avoir confiance en lui, d’exploiter son talent, d’ouvrir son esprit, d’apprendre, de comprendre et de transmettre.

Au cours de ma carrière de haut niveau, j’ai également pratiqué aux côtés de François LAURENT et David PIERRE-LOUIS, le jujitsu brésilien et le grappling. Deux disciplines qui m’ont permis d’évoluer en Jujitsu combat. Ils m’ont suivi lors de nombreuses compétitions comme les championnats de France.

Préparation physique

C’est au cours de ma carrière sportive de haut niveau que je commence à m’intéresser à l’enseignement et à la préparation physique. Il était important pour moi de comprendre le fonctionnement du corps humain et de pouvoir devenir autonome afin d’appliquer avec rigueur une préparation physique hyper personnalisée applicable à mes objectifs sportifs.

La préparation physique a pris une place importante dans ma vie. L’apprentissage du corps humain et de son fonctionnement m’a permis d’évoluer sur le plan physique. La compréhension du mouvement, des réactions du corps et de l’humain sont des éléments à prendre en compte surtout lorsque l’on pratique les sports de combat. L’anatomie et la physiologie m’ont permis de mieux comprendre les angles d’attaques, les positions ou la personne est moins disposée à mettre une opposition par exemple. Cela a contribué à une amélioration de ma compréhension de la discipline sportive que je pratiquais et la pédagogie que je mettais en place pour la transmettre.

Mon approche en tant que préparateur physique a évolué tout au long de ma carrière sportive et de mes formations. Plus récemment, je me suis spécialisé dans la prévention des blessures et la réathlétisation. Je réalise une préparation physique avec une approche santé et préventive des blessures.

Aujourd’hui, j’utilise mes connaissances en préparation physique me permettent d’éviter au maximum les douleurs corporelles au quotidien et me rapprocher de mes objectifs. De plus, je partage mes connaissances et mes expériences en réalisant des interventions et des coachings sportifs.

Préparation mentale

Il est devenu habituel d’associer une victoire ou une défaite au « mental » On entend souvent « c’est le mental qui lui a permis de gagner…il a un mental d’acier…ce qui lui manque, c’est le mental… ». On peut lire dans les journaux des critiques en ce qui concerne le « mental ».  Au cours de ma carrière sportive, il a été difficile pour moi de gérer ce fameux « mental ». Pendant plusieurs années, je perdais systématiquement contre le même adversaire ou en demi-finale. Un blocage psychologique m’empêchant d’atteindre le sommet du podium. Ce sont les raisons pour lesquelles je me suis intéressé à la préparation mentale.

C’est aux côtés de François DUCASSE que je découvre la préparation mentale. Lors du suivi, j’ai pu remarquer une amélioration lors des grands championnats. Eduquer son « mental » n’est pas chose facile et cela prend du temps. Après un long travail personnel de préparation mentale, mes performances se sont améliorées. Encore aujourd’hui, je travaille et améliore les techniques de préparation mentale pour pouvoir performer au plus haut niveau.

Au fil du temps, François m’avais transmis sa passion. Je lui ai parlé de mon envie de devenir préparateur mental. Conquis par cette idée, François DUCASSE m’a pris sous son aile. J’ai eu la chance de pouvoir apprendre aux côtés d’une personne reconnue notamment pour le suivi d’athlètes de très haut niveau et par le biais de ses publications telles que « Champion dans la tête » par exemple. Des idées novatrices et de nouvelles méthodes permettant aux athlètes de mieux performer. Il m’a permis de comprendre, d’apprendre et d’évoluer dans ce domaine. Nos échanges et sa formation ont été très enrichissants. J’ai continué à ouvrir mes horizons en suivant le diplôme universitaire de « préparateur mental intervention et aide à la performance ».

Aujourd’hui, j’exerce en tant que préparateur mental et j’accompagne des athlètes de haut niveau dans leurs objectifs de performance.